Maroc

Marrakech / Essaouira 2018


31 ans aprés notre premier voyage dans ce pays les choses ont bien changé. La propreté surtout et Marrakech nous surprend très agréablement.

On commence notre matinée matinée par une visite du minaret almohade de la Koutoubia, un chef-d'œuvre de l'art hispano-mauresque.C'est l`édifice religieux emblématique de Marrakech qui servit de modèle pour la Giralda à Séville en Andalousie. A l'ouest de la mosquée, un agréable jardin.



  Situés à cotède la mosquée de la Kasbah, les tombeaux Saâdiens sont les seuls vestiges restants de la dynastie qui régna sur l'âge d'or de Marrakech entre 1524 et 1659. 
















Le quartier des tanneurs

Isolé des souks de la ville, le pittoresque quartier des tanneurs, oú l'on découvre les méthodes ancestrales par lesquelles on transforme les peaux d’animaux en cuir souple. Epilées à la chaux, les peaux sont macérées dans d’énormes cuves de fiente de pigeon, afin d’être nettoyées et assouplies. Elles sont ensuite battues dans d’autres cuves appelées foulons avant de passer au tannage réalisé avec des tanins végétaux et minéraux, puis au séchage, à la teinture et enfin au séchage au soleil à nouveau. Les feuilles de menthe distribuées à l'entrée permettent de supporter la forte odeur.









Nous flanons ensuite dans les allées de la médina formées par les souks gorgés d'arômes afin de nous impregner de la vie de la vielle ville.







 

 

Impossible de en pas rencontrer un apothicaire berbère qui vous présentera des potions et vous offrira un thé à la menthe rafraîchissant.
















Une visite au Musée de Marrakech nous permet surtout de visiter l'une des plus belles architecture de la ville, le Palais Dar Mnebhi construit à la fin du 19eme siècle.





Et nous terminerons notre visite par la place Jemma El Fna, patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est le cœur de Marrakech, véritable théâtre à ciel ouvert, point de rencontre des marchands ambulants, des charmeurs de serpents, des stands de jus de fruits pressés, des vendeurs à la sauvette....et des touristes.



Repos dans un superbe hôtel situé au coeur d'un immense jardin, le Pullman Marrakech Palmeraie. Merci Jean!!




On doit le jardin Majorelle au peintre français Jacques Majorelle. Un endroit très agréable, calme et reposant où l'on peut admirer des arbres et des plantes exotiques venues des quatre coins du monde.
Le jardin aux couleurs bleutées doit sa renommée actuelle au couturier Yves Saint Laurent qui a racheté le jardin dans les années 1990 afin de le restaurer. À sa mort en 2008, ses cendres ont été dispersées dans le jardin.






Essaouira

Située à 180 kilomètres à l'ouest de Marrakech, la ville d'Essaouira est un lieu moins touristique où les personnes sont en général plus aimables et où l’on vous met moins de pression pour que vous achetiez.

Ici c'est le bleu Mogador qui domine....les portes, les ruelles et surtout les bateaux de pêche.







La médina (vieille ville) est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO et l'on comprend rapidement pourquoi.































Ici, les véhicules motorisés sont interdits. Le transport de marchandise est assuré par des charrettes parfois tirées par des mulets, mais le plus souvent par des hommes



C’est dans les souks, ces marchés populaires situés au milieu des remparts que bat le coeur de la médina. À la différence des souks de Marrakech, les souks d’Essaouira invitent à la découverte dans un calme qui étonne.







Au travers des montagnes d’épices, on retrouve les marchands de tissus, et les échoppes d’artisanat typique des souks marocains vendant tapis, babouches, lanternes, poteries et céramiques etc. 
Mais c’est la marqueterie qui est la spécialité artisanale d’Essaouira. L’arbre de Thuya poussant en abondance dans la région, on retrouve toutes sortes d’objets fabriqués en bois de thuya , et ça sent bon, très bon
















La ville fortifiée d’Essaouira, ex-Mogador est une oeuvre architecturale qu’on ne se lasse pas de contempler. Arpenter les remparts de la cité sur lesquels les vagues de l’Atlantique viennent s’écraser est sûrement le meilleur moyen de prendre le pouls d’Essaouira. La muraille crénelée de pierre et de terre est percée de plusieurs « Bab » ou portes d’accès, et est entourées de canons espagnols pointés vers l’océan qui servaient autrefois à protéger la ville et le port contre les éventuelles attaques maritimes.








A deux pas de la médina, le port d’Essaouira offre le spectacle animé des retours de pêche: guettant leurs proies, les mouettes, véritables maîtres des lieux, virevoltent au-dessus d’une multitude de bateaux bleus. C'est certainement l'endroit le plus animé de la ville, surtout en début d’après-midi, quand les bateaux reviennent les filets remplis de sardines, de murènes, de daurades et de crustacés.

















































Le coucher de soleil est une véritable marque de commerce de la ville d’Essaouira. Chaque jour, c’est un évènement admiré autant par les oiseaux de passage que les Souiris qui viennent seuls, en couple ou en famille respirer l’air iodé balayé par le sirocco et rêvasser face au grand large et à la houle.







 Pullman Marrakech Palmeraie.
 


Hôtel Mgallery / Essaouire




























Premier voyage au Maroc  (1987)


Madrid > Algerisas  ( de nuit) 660 km

Algesiras > Ceuta > Tetuan > Chefchaouen (promenade dans la ville)180 km


Chefchaouen > Meknes (Volubilis) > Fes  (Ext Palais- Medina)261 km


Fes > Ifrane > Errachidia 340 km


Errachidia > Merzouga (dunes) > Errachidia 260km


Errachidia > Gargantas del Todra > Ouazazate  > Marrakech 500km


Marrakech > Rabat  (Medina, Tout Hassan - MausoléeMohammt V ) > Tanger 580 km


Tanger  > Ceuta > Algesiras > Gibraltar> ( et de nuit )Madrid  (800km)



L'unique voyage que nous avons fait en organisé total. Ce n'est pas fait pour nous. Tout va trop vite et des étapes vraiment très longues. On a l'impression de passer à côté des choses. Par exemple croizer l'Atlas  sans la moindre halte, 5' d'arrêt à Ouarzazate donc impossible de visiter sa superbe Kasba...juste en face de nous.

Aprés une visite rapide de Ceuta, juste le temps d'acheter un téléobjectif et de grignoter quelque chose rapidement sur le marché local et nous voilà avec les premieres tracasseries de la frontière...ce n'est pas si simple.



 Nous faisons route vers Chechaouen où nous arrivons en fin d'aprés-midi. L'ambiance est colorée, les murs aussi. Le bleu domine, il a pour rôle de chasser les mouches. On se croirait en Andalousie. 
Arrivés tardivement à l'hôtel, il n'y a pas de place pour tout le monde et nous devons partager la chambre avec un couple de Bolivar. Au fond, ce n'est pas si mal, on a trouvé chaussure à notre pied pour tout le reste du voyage.
Place Lita el Hamman, á l'entrée de la Kasba



 

Le lendemain on fait route vers Fez en visitant au passage les magnifiques ruines de Volubilis situées à Meknez

Basilique, ancien Palais de Justice

Mosaïques casa conejo de Venus


C'est sur la place impériale de Fez que nous rencontrons un jeune guide, bien sympa et surtout indispensable pour qui prétend visiter la Medina Fez el Bali, véritable labirynthe aux ruelles tré étroites et grouillant de monde. Un seul petit hic....notre guide n'a pas le doit de fouler la place impériale, elle est réservée aux touristes. On croit rêver.



Aprés avoir traversé  la Mellah (le quartier juif)  nous voilà maintenant devant Bab Semmarin porte monumentale qui sépare le quartier juif du quartier arabe.


La Medina de Fez est certainement la plus pittoresque du Maroc. Ambiance médievale assurée. Des rues encombrées par les ânes chargés de transporter les marchandises. Tout est orgnisé en quartiers et le quartier des tanneurs mérite vraiment le détour. À l'entréeon vous fournit un rameau de menthe pour introduire dans les narines !





 



 Aprés avoir traversé la forêt de cèdres d'Ifrane, nous faisons route maintenant vers le sud direction Errachidia et la vallée du Ziz.







Nous sommes maintenand à Erfoud, aux portes du désert







60 km  en Land Rover pour rejoindre  Merzouga. Face à nous, les dunes de l’Erg Chebbi. En fonction de l’heure de votre arrivée, elles seront drapées d’une couleur jaune ou ocre qui évoluera tout au long de  la journée.


















Nous faisons route maintenant vers l'ouest et la route qui nous sépare de Marrakech nous semble bien longue. Plus de 500 kms  et trop peu de haltes alors que les paysages sont fabuleux. C'est la route des mille Casbahs de la vallée du Dadès, au travers de paysages fabuleux. Incursion dans les gorges du Todra, à l’intérieur d’un étroit couloir formé de deux falaises à pic hautes de 300 m.

Palmeraie de Tinerghir

 

 

 

 C'est au tour de Ouarzazate et sa magnifique Kasba Taourit que nous n'avons malheureusement pas le temps de visiter: mais bon, on dit que seul l'extérieur est interessant. Le haut Atlas sera traversé dans les mêmes conditions!!

Marrakech


 


Á 2 km du centre, la Menara  jardins d'origine Almohade



Le minaret de la Kutubia de la même époque que la tour Hassan de Rabat et la Giralda de Séville.

 

  On ne peut quitter Marrakech sans participer à la " Fantasia" , cet attrape-con touristique n'est pas trop de mon goût, mais on suit le groupe.





La Kasba des Oadaia est le monument le plus interessant de Rabat






 


La tour de Hassan et le mausolée de Mohamed V méritent une visite.


 




Cette tour devait être à l’origine le minaret de la plus grande mosquée du monde musulman qui malheureusement n’a jamais était achevée.



 tout comme la Sala Colonia...

































Aucun commentaire:

Publier un commentaire